dimanche 7 juin 2009

Sans titre

Les avions passent à un rythme effréné au-dessus de ma tête de citadin endurci.

Il est bientôt temps que j'aille voir ailleurs si j'y suis.

____

C'est un petit message qui me trottait dans la tête au lever du lit, ce dimanche, vers 16h, après une tombée de fièvre et un petit somme. Je vous reviens très bientôt avec beaucoup plus de détail sur ma vie et mes humeurs, promis. Oui, promis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire