mercredi 12 novembre 2008

En vrac

Discipline, discipline... Ce n'est pas que j'en manque, mais venir écrire ici me demande du temps que je mets ailleurs présentement.

Mais je me devais quand même de laisser ma trace en ce mois de novembre. Le 12 pour être plus précis.

___

J'ai rêvé toute la nuit à des plans de vengeance contre des individus qui s'en prenait au terrain et à la résidence de mes parents. Vous savez, des fous furieux qui foutent le bordel partout, des hérétiques dont on ne comprend même plus les raisons... J'ai réussi à en mettre deux KO, et j'étouffais un troisième en menaçant de le tuer s'ils partaient pas... et une fille a sorti un couteau à cran, et elle voulait me le rentrer dans le pied (j'étais assis par terre avec l'homme) pour me faire lâcher prise...

Depuis mon réveil, j'ai Miss Sarajevo de U2 / Pavarotti dans la tête. Quelqu'un peut me dire le lien SVP ??

____

J'ai débuté ma deuxième partie de session, avec un rush monumental, des tonnes de lectures, un examen de français un samedi... Il ne reste que 4 semaines, on ne lâche pas.

____

Lors d'une discussion nocturne avec une amie, la discussion a bifurqué sur nos anniversaires. Après lui avoir raconté mes 18 ans, elle me disait en pouffant de rire de l'écrire sur mon blog.

Alors voici (si je me répète vous me le dites, hein?)

Je suis né à une date ingrate. Une date où tout le monde en a marre des festivités. Où personne ne veut vous voir. Où même le gâteau de fête est un reste de bûche de Noël (là, avant que ma maman laisse un message sur mon blog pour me rabrouer, je dois dire que j'exagère un peu. La bûche, c'est moi qui l'ai demandé, étant tout petit, parce que je déteste les gâteaux de pâtissiers).

Je n'ai donc jamais eu la chance de fêter mon anniversaire avec des amis, comme tout le monde le fait, avec les tit chapeaux, les clowns plates et les pic nics dans l'herbe. Non, moi c'était le bonne fête rapide, la bûche sur l'heure du dîner et les cadeaux sur le coin de la table.

Mais ma maman a tenu quand même à faire quelque chose de spécial pour mes 18 ans. Elle invite donc trois amis à moi qui me sont cher.

Surprise! Ma liste de cadeaux ce soir-là :

- trois cravates (oui, 3, et personne ne s'étaient consulté)
- une bouteille de vin blanc sec (je n'aime pas le vin blanc sec).

C'est tout.

Et la soirée, on l'a passé à jouer au Boogle.

Une chance Mitch était là, on a pu jouer à inventer de nouvelles façons d'écrire des mots (comme virgl.)

Après on vient me dire que je suis matûre, sérieux... comment voulez-vous être fou avec ce genre de party?? Mais je n'en veux à personne...

____

Allez, à la prochaine.

4 commentaires:

  1. Je viens de me rendre compte que je n'ai pas fêté mes 18 ans. Et que j'aime cette façon d'écrire virgl.

    RépondreEffacer
  2. Moi mes 18 ans c'etait : ma coloc, ma mêre, et un restant de gâteau déjà coupé en carreaux avec une bougie sur chaque carreau...

    Ah et mon cadeau: un manteau que ma mêre ne mettait plus.

    On a tous les 18 ans qu'on a, hein!?

    RépondreEffacer
  3. Pauvre Mymy.. :#

    Et Cartouche, tu as bien raison. On devrait s'organiser une soirée "mes 18 ans prise 2" et faire ce qu'on a envie!!

    RépondreEffacer