jeudi 19 juin 2008

Carnet de voyage : New York City, Part 2

J'ai vu New York
New York USA
Je n'avais rien vu d'au
Je n'avais rien vu d'aussi haut


Jour 1

7 h 30 AM. Nous mettons pied à terre dans le sous-sol du Port Authority. Rien d’invitant, je vous jure, tout ce qu’on souhaite, quand on y est, c’est de trouver la sortie. Enfin la lumière du jour. Portes qui s'ouvrent. Choc : bruits de klaxons, fusées jaunes sur la route, immenses panneaux, mer de monde… et sourires béats sur le visage de mes trois mignonnes. Je tente la suggestion d’une amie (merci Éliane !) et je dirige la troupe vers un petit café-resto belge tout près de Bryant Park, à quelques rues de là. On arrive un peu d’avance, et on jase sous les rayons d’un soleil magnifique qu’il fait pleuvoir au travers des arbres du parc. La boutique resto ouvre enfin et on mange à notre petit appétit. Au Pain Quotidien que ça s’appelle, et je vous suggère fortement leur Brunette, une espèce de tartinade de caramel aux noisettes hal-lu-ci-nan-te. Deuxième choc : le métro de New York. Avec ses 1100 km de rails, il vaut quand même le coup d’œil. Et on se perd rapidement, soyez avisés des lignes, des embranchements, et des wagons qui passent. Parce que celui qui s’arrête devant vous n’est peut-être pas le bon !

Nous voilà donc partis dans ce train d’aluminium, vers l’hôtel, question d’y laisser bagages et de se rafraîchir un peu. Celui-ci est situé tout près du musée d’histoire naturelle, à quelques minutes de Central Park. On est ravis. Bisous bisous, c’est l’heure de la séparation, deux groupes qui partent chacun de leur côté. Raph et Cyn sont à leur première visite, elles se dirigent donc au Sud pour visiter Battery Park, Staten Island, Wall Street (et son McDo 4 étoiles)… Jen et moi sommes plus habitués à la frénésie touristique de l’endroit. On se dirige donc à pied vers le Chinatown, tout en shopinant ici et là. On décide aussi, vu qu’on est dans le quartier juif, vu que c’est samedi, et que donc, c’est congé et que les restos du coin sont fermés, de se rabattre aussi sur l’Arc Jaune. Si je puis me permettre, chers lecteurs et lectrices, ne prenez JAMAIS, je dis bien J-A-M-A-I-S un Sweet Tea. Ce n’est pas du thé glacé, c’est du sucre liquide aromatisé à quelque chose qui ressemble à du thé. En somme, c’est dégueulasse. J’ai promis alors à mon amour que c’était la première et la dernière fois qu’on mangeait dans un Werk Do du voyage. Elle était d’accord.

On a repris la route vers le nord, et je lui ai présenté mon petit bar favori sur la 18e: le Old Town Bar. Institution incontestée dans le quartier, bar immense en bois noirci, quelques box de dispo, c’est un petit pub de quartier, ou une «real american urban tavern», ouverte depuis 1892, qui me plait beaucoup. Même les urinoirs sont d’époque. On déguste une Sierra Nevada à la santé de notre brillant ami qui nous a tapé sur la tête toute la journée. En feuilletant nos guides, on s’aperçoit qu’on est à quelques pas de la maison où naquit Theodore Roosevelt. On se dandine vers l’édifice, on trouve la place, on prend une photo de la porte… pour s’apercevoir qu’on n’est pas du tout sur la bonne rue ! On finit par trouver l’endroit mythique, on croise une boutique au nom de ma douce (qui est hyper contente, c’est quand même un magasin de luxe) et je lui présente le Flatiron Building. Flatiron-Jen, Jen-Flatiron.

On remonte la 5e pour aboutir au Grand Central Station, qu’elle n’avait pas encore vu. J’adore cet endroit, c’est achalandé, ça grouille de partout, mais en même temps, il y a un je-ne-sais-quoi d’énergisant, d’excitant. On trouve, en cherchant un peu, le Whispering Gallery. C’est sous la porte d’entrée nord, juste en face de l’Oyster Bar. En fait, c’est une petite voûte, à quatre piliers. Si deux personnes se positionnent devant un pilier en diagonale, et parlent doucement face au mur, ils peuvent s’entendre, par la réverbération de la voûte. Incrédules, on essaie, et ça fonctionne !

On repart vers Broadway, c’est bondé, on est samedi soir déjà. Remonte vers Central Park, visite le Mac Store, ce cube géant transparent, puis petite saucette à l’hôtel. On rejoint Cyn et Raph un peu plus tard dans la soirée, en face du Public Library, avec ses énormes lions. On se prend une petite bouffe au Deli Cafe Charlie (bagel avec un pouce de fromage à la crème pour Jen, sandwich au poulet pour moi) et on retourne au Square où il fait jour même la nuit. Les lumières nous éblouissent, et Raph, qui réalise enfin un rêve de jeunesse, verse quelques larmes. Moment émouvant, clic photo souvenir, et on s’arrête au Toys ‘r’ Us, puis au Foot Locker (Raph est folle des souliers) – juste à temps, une pluie torrentielle s’abat sur nous. On clôt la soirée tous ensemble au M&M World, où il y a plus de vols de bonbons que de ventes, avant de retourner à l’hôtel et de s’assoupir glorieusement.

Adresses

Au Pain Quotidien, 70 West 40th Street
http://www.lepainquotidien.com/fr/

Old Town Bar, 45 E 18th St
http://oldtownbar.com/

Maison de Theodore Roosevelt, 28 East 20th Street
http://www.nps.gov/thrb/

Flatiron Building, intersection de la 5e avenue et Broadway

Grand Central Terminal (Station), entre la 42e rue et Park Avenue
http://www.grandcentralterminal.com/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Central_Terminal

Mac Store, 767 5th Ave
http://www.apple.com/retail/fifthavenue/

Cafe Charlie, 9 E 40th St (entre la 5th Ave & Madison Ave)

Toys ‘r’ Us, 1530 Broadway
http://www.toysrus.com

Foot Locker, 1530 Broadway 1
http://www.footlocker.com

M&M’s World, 1600 Broadway
http://www.mymms.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire