dimanche 30 décembre 2007

Le gouffre de Helm, forteresse du houblon

Pardonnez ce jeu de mot en titre ce matin, avec Le Seigneur des anneaux. D'un côté, c'est que j'adore les récits de Tolkien, et les films de Jackson. Secondo, Helm (pour Houblon, Eau, Levure, Malt) est le bar où M., son chum F. et moi, sommes allés doucement et discrètement festoyer nos anniversaires (à M. et à moi). En fait, il n'est rien arrivé de particulier lors de cette soirée, sauf d'intéressantes conversations et une poutine chez Claudette à 2h du matin, mais ce fut tout simplement, fort agréable.

Après avoir passé quelques jours enfermé dans mon appart, à essayer de dormir et récupérer les centaines d'heures de sommeil évaporées dans la nature, M. et F. étaient les 2e et 3e personnes que je voyais depuis le début de mes vacances d'hiver. J'adore M., elle est d'une intelligence aigüe, drôle, rafraîchissante. Elle a un sourire parfois qui aurait fait fureur à Woodstock, et des yeux magnifiques. J'aime sa compagnie, qui est toujours agréable. On ne se sent jamais quelqu'un d'autre, le naturel est toujours le bienvenu. J'ai la chance de travailler avec elle depuis un certain temps, et je suis toujours émerveillé par la qualité de ce qu'elle me remet, comme texte. Je rencontrais aussi pour la 2e fois, si je ne m'abuse, son copain, F. Génial le copain, gentil, avenant, drôle, ancien hockeyeur maintenant dans le monde du théâtre, traits réguliers, fermes mais doux. Il portait bandeau et moustache hier, "pour rire". Il aurait fait ombrage à Orlando Bloom du Pirates des Caraïbes, s'il avait été de la partie...

Le lieu que j'avais choisi, le Helm, a été parfait. Petit bar de la rue Bernard, coin du Parc à Montréal, c'est un lieu très chouette pour les rencontres et les discussions. Ancien Futenbulle, les proprios ont effectué des rénovations : nouveau bar central en U, petite piste de danse à l'arrière (qui était occupée hier par des tables), salle de brassage de bière artisanale au fond. Les tables sont jolies, la déco est moderne mais sans aucune exagération, avec même une touche vieillotte. Des ardoises et un mur de briques donnent à la place quelque chose de chaleureux. Au lieu d'un lavabo dans la salle de bain, c'est une plaque de pierre sur laquelle coule l'eau. Fallait y penser. Ça m'a rappelé une étable que j'avais visité...

Le menu est super intéressant (vous auriez du voir les mini burgers de F., des bouchées avec pain à la pâte à chou, oignons caramélisés, et le saumon tartare "qui goûtait un peu trop l'aneth", mais qui semblait délicieux) et la bière, brassée sur place, est tout aussi bonne.

Visitez leur site, et faites-moi penser de parler du Vices et versa, bistro du terroir, situé sur St-Laurent, la prochaine fois...

3 commentaires:

  1. Je note, l'endroit semble fort intéressant!

    RépondreEffacer
  2. l'inconnue soupire car elle connaît ce discours. elle sait la suite, son mystère s'évapora doucement et puis, une déception sans issue prendra sa place. remarquons son égocentrisme car depuis le début, elle ne parle que d'elle-même. amie de l'ombre, elle maudit les étoiles qui essaient d'éclairer son visage.

    RépondreEffacer
  3. N'oublie pas de nous parler du Vices et versa, bistro du terroir, situé sur St-Laurent, la prochaine fois.

    Héhéhé.

    RépondreEffacer