jeudi 25 octobre 2007

Savoureux pourriels...

Yati (nouveau mot) quelque chose de plus agaçant, quand on est sur un ordinateur 12 heures par jour comme moi (ne vous inquiétez pas j'ai une vie à l'extérieur du monde cybernétique) qu'un &?%?& de pourriel qui biiiip dans notre boîte de réception?

Voici quelques savoureuses phrases de mes derniers pourriels de cet avant-midi :

- How are things? lefebvre
if she doesn't like you, she'll fall in love with your cock!

- hey darling
get a hold of your life, make your dick bigger today

- "now then, vote again. everybody remember it'shim, saying, in a tone that made the colour" there isn't anyone i'd like to see. boys makeas she spoke to herself david stood beside and dolly were at supper, and having served the the air was full of an exhilarating freshness
--- euh, hein??

- hello friends
its not about how you use it, its about how big your dick

- hey you
dont waste another minute, make your penis massive

- wats up
never be caught with a little cock again, take virility pills

et un spécial du blog de Sugarplum qui m'a fait mourir de rire

- Be a real man with a real penis !

Je ne suis pas psychologue, mais je sens une obsession de la grosseur du pendicule ici...

mardi 23 octobre 2007

Scandale! (sic)

Oyé chers ami(e)s, ça fait un certain moment que je n'ai écrit quelques mots. Non, je ne suis pas pris avec des Kurdes dans les montagnes du Kadjikistan, amnésique après un enlèvement par les extra-terrestres... Je suis plutôt, depuis quelques temps, dans les plis de mon divan à essayer de terminer les saisons d'X-Files qu'un ami m'a prêté, entre des scéances intenses de travail. Alors disons que toutes mes activités me demandent présentement beaucoup. De plus, je n'avais pas grand chose à dire... et comme mes parents me disaient : si t'as rien à dire, ferme la.

Pourtant... j'aurais pu vous parler du spectacle de Bélanger que j'ai vu au Métropolis (excellent, comme toujours, mais avec une vague de folie en moins... une mise en scène déficiente, un décor de dessus de building mal exploité, une complicité difficile avec ses musiciens (parfois un peu forcée)...) mais en tout et pour tout, une merveilleuse soirée (comment ne pas en profiter quand c'est Bélanger qui est sur scène??). Je pourrais vous parler du début de la saison théâtrale (mais ça vous avez le merrrrrrrveilleux site www.montheatre.qc.ca pour ca), du show de Rachid Badouri (dont j'avais des réserves avant d'entrer en salle, qui sont disparues le temps d'un seul rire durant le spectacle, rire qui s'est répété tout au long de la soirée), du lancement du nouvel album du Vent du nord... et de celui de ma déesse Jorane (j'y reviendrai).

Non, aujourd'hui, petit 23 octobre 2007 pluvieux, je vous parle d'un sujet qui peut paraître insignifiant au départ mais qui m'a percuté.

JK Rowling, l'auteure à succès de la série des Harry Potter, a lancé une bombe durant une lecture devant public à Carnegie Hall, à New York. Le grand sorcier Dumbledore, le directeur de l'école des sorciers, le maître d'Harry, la seule peur de Voldemort, est homosexuel.

En soi, c'est plus ou moins surprenant. Aucun vrai amour, aucun indice durant la lecture, tout était permis... mais il semble qu'il aie connu l'amour chez un autre grand sorcier qu'il a dû tuer lors d'une bagarre épique. La déception de sa vie, l'Amour est aveugle...

Jusqu'ici, moi ça me va. La décision de déclarer cette nouvelle qui pourrait en surprendre plusieurs fait plaisir à bien des gens. Là où je commence sérieusement à freaker, c'est devant les réactions de certains groupes.

Il y a quelques temps, des groupes religieux catholiques se battaient contre ces romans, les traitant d'hérésies, de maléfiques, car ils parlaient de sorcellerie. Foutaise, la grogne s'est modérée. Et paf, voilà une nouvelle arme pour ses gens. Voici la dernière déclaration : ils proclament que Rowling tente de faire d'un personnage gai quelqu'un de normal et aimable aux yeux des jeunes lecteurs.*

Normal.

Aimable.

Gay.

Ça va pas ensemble.

WTF!!??

C'est quoi leur problème? Comment peut-on être aussi intolérant? Insignifiant? Imbécile?

J'en reviens pas. Sérieux.

On relit :

"faire d'un personnage gai quelqu'un de normal et aimable aux yeux des jeunes."

Pensez-y.

____________________________________
* tiré du site www.showbizz.net

mardi 2 octobre 2007

Les noms de bars à Montréal

J'ai reçu un email ce matin d'un ami, Alexandre Hébert, directeur musical de CFAI Moncton. Ce cher Alex a un humour hors du commun, chaque semaine il nous égaie de ces commentaires et farces. Voici un extrait que j'ai trouvé particulièrement drôle ce matin...

«

Comme j'ai barbruniser un peu voici une liste de nom de bars de Montréal qui existe et que je trouve comique:

- Bar Rencontre Le Select Classique (c'est bon d'avoir un coté classique)
- Brasserie Chantal (avant c'était un salon de coiffure)
- Bar Salon Sherbrooke Est Enr (OK... on est le seul bar sur Sherbrooke est... c'est tu clair)
- Bar 3151 Inc - (un nom facile a retenir)
- Brasserie au Coin du Métro Henri Bourassa Ltée (on peux pas avoir plus clair comme adresse)
- Ye Olde Orchard Pub & Grill (venez vous faire griller une bédaine de bière, ou vous faire flamber à l'irlandaise)
- Baldwin Barmacie (m'a te prendre une frette avec 2 tylenol svp)
- Bar Chez Françoise (dans un demi sous-sol presque fini)
- Bar Chez Roger (ça c'est quand Françoise sort avec ses chums)
- Bar La Quincaillerie (la serveuse a une moustache et te dévisse ta bière avec un vise grip)
- Karina - (y'avais pas assez de place sur l'enseigne pour écrire Bar Chez)
- Le Bar 6 49 (un gratteux sur chaque bière)
- Le Drugstore (la subtilité des Hell's me fascine)
- Le Saint-Ciboire (juste avant le Calice et De Tabarnak)
- Méchant Boeuf Bar Brasserie (ici les descentes de la police sont bienvenues)
- Quai Des Brumes (avant était célèbre pour son fumoir)
- Bar Aux Trois Barils (ici juste de la Molson Ex en fut, de la Molson dry en fut et de la O'keefe tablette)
- Bar Danse Entre Nous (parce que si tu danses avec d'autre monde on te met dehors)
- Bar Du Diable A 4 Inc (Le) (on sacrifie une vierge par soir)
- Bar L'Aigle Noir (à tous les soirs... hommage à Barbara, sauf le jeudi Marie Carmen chante Barbara)
- Bar L'Excuse (pas ce soir chérie, faut que je boive ma paye)
- Brasserie La Côte De Boeuf Enr (aussi une boucherie)
- Edgar Hypertaverne (avec plus de plombier assis au bar)
- Miss Villeray Restaurant Inc (on se souviendra de sa bourde au concours Miss Montréal 1974...)
- Taverne Inspecteur Epingle (WTF?)
- Verres Stérilisés (la propreté c'est important même dans le nom)

»