vendredi 3 août 2007

Emilie, Ariane, Francos 2007 et adieu Spectrum

Le 2 août dernier, j'ai décidé, sur un coup de tête (mais surtout de coeur) d'aller voir le spectacle d'Emilie Simon au Spectrum, concocté pour les FrancoFolies de Montréal. J'adore cette chanteuse ; elle a tout pour elle : belle, humble, géniale, elle se rapproche dangeureusement de la place qu'occupe Jorane dans mon coeur artistique. Hier soir, je n'ai pas été déçu! Le spectacle est passé en un clin d'oeil. Dès les premières paroles a capella de Rose hybride de thé, on est envoûté par cette voix mi-juvénile, mi-femme assurée... Bref, une heure et des poussières de joie intense. Avec des titres comme Fleur de saison, Opium, Desert, Vieil amant, Mercy Street (de Peter Gabriel) et son adaptation de Chanson de toile (qui a donné le frisson à plus d'un), comment ne pas tomber sous le charme de cette jeune femme? - À noter son fantastique collaborateur aux percussions, qui s'amuse autant sur un tambour, dans un aquarium à faire des clapotis au rythme de la chanson que sur les cordes et le bois d'un piano à queue...


C'était du coup mon adieu à une salle de Montréal devenue mythique, aillant accueilli les grands noms de la scène musicale québécoise et internationale - le Spectrum. Je me rappelle des shows de Daniel Bélanger, de Mano Solo qui avait perdu une dent, de Mes Aïeux (survolté), de Paul Kunigis alors que j'étais malade comme un chien, à faire près de 103 F de fièvre... J'ai d'excellents souvenirs de cette salle, même si elle tombait un peu en ruine et était de plus en plus désuète. Les artistes semblaient encore apprécier jouer dans cette salle, à l'excellente sonorité. C'est un bien triste moment...



La devanture de la salle, sur Ste-Catherine


Les fameuses petites lumières du Spectrum



Mes adieux de l'intérieur...

Après avoir essuyé une larme imaginaire, je me suis empressé de voir Ariane Moffatt pour son premier set à 21h, coin Ste-Catherine et Jeanne-Mance. Une première partie qui m'a beaucoup plu. Mais j'ai très bien fait d'attendre la deuxième, à 23h : ses excellents musiciens, ses rythmes déchaînés et terriblement dansants, ses remix live ont fait de la fin de la soirée un afterhour avant le temps, une piste de danse sous les étoiles. J'en ai eu mal aux cuisses à danser sur place pendant une heure, les bras vers le ciel, implorant la reine Ariane de me prêter son fil pour la suivre, corps et âme, dans le labyrinthe de sa créativité musicale...


Dimanche : Pierre Lapointe et un orchestre symphonique!

3 commentaires:

  1. J'espère que tu as dit à Émilie que ce n'était vraiment pas correct de passer par Québec pendant que je n'y étais pas. Je boude encore.

    Mymy-au-lac

    RépondreEffacer
  2. Est-ce la que Eric Lapointe fait son party des Fetes? Si oui, j'y suis allee en decembre dernier, j'ai bien aime la place! C'est dommage. Pourquoi ne pas renover si les artistes aime s'y presenter en show??

    RépondreEffacer
  3. Je suis vraiment déçue d'avoir manqué ce spectacle… c'est vrai qu'elle a tout un talent!

    Mon chum y était lui aussi et n'a pas pu s'empêcher d'en parler sur son blogue à son retour. Trop d'émotions dans la même soirée!
    http://lazp.blogspot.com/

    RépondreEffacer